La colchicine préalable à une ICP n’entraîne aucune réduction du risque de lésions myocardiques

  • Shah B & al.
  • Circ Cardiovasc Interv
  • 1 avr. 2020

  • Par Emily Willingham, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre d’une intervention coronarienne percutanée (ICP), la colchicine préalable à l’intervention n’a aucun effet sur les lésions myocardiques liées à l’intervention, par rapport à un placebo, mais elle atténue les marqueurs d’inflammation.
  • Les résultats proviennent de l’essai randomisé COLCHICINE-PCI.

Pourquoi est-ce important ?

  • Un éditorial qualifie les résultats de novateurs et d’utiles dans l’exploration de l’inhibition de l’inflammation dans le cadre de l’ICP visant à améliorer les résultats.

Principaux résultats

  • Les lésions myocardiques liées à l’ICP n’ont pas différé entre les groupes :
    • 57,3 % avec la colchicine, contre 64,2 % avec le placebo (P = 0,19).
  • Le critère d’évaluation composite regroupant le décès, l’infarctus du myocarde d’issue non mortelle et la revascularisation des vaisseaux cibles sous 30 jours n’a pas non plus différé entre les 2 groupes :
    • 11,7 %, contre 12,9 % (P = 0,82).
  • Dans une sous-étude sur les biomarqueurs, par rapport au placebo, le groupe colchicine a présenté une augmentation médiane en pourcentage atténuée de l’interleukine-6 (IL-6) à 24 heures (P = 0,02) et de la protéine C réactive de haute sensibilité (high-sensitivity C-reactive protein, hs-CRP) à environ 24 heures (P = 0,001).
  • Le groupe colchicine a présenté plus fréquemment des symptômes gastro-intestinaux (9,3 %, contre 3,2 % pour le placebo).

Protocole de l’étude

  • Une étude prospective unicentrique a été menée auprès de 714 patients ayant été affectés de manière aléatoire à l’administration aiguë de colchicine 1,8 mg par voie orale préalablement à une ICP ou à un placebo.
  • Financement : Association américaine du cœur (American Heart Association) ; département des Anciens combattants des États-Unis (US Veteran Affairs).

Limites

  • Un seul centre médical universitaire.
  • Les patients étaient des hommes dans leur quasi-totalité ; le caractère généralisable des résultats est donc incertain.