La ciprofloxacine a de graves effets négatifs sur le génome mitochondrial et devrait donc être utilisée avec précaution - étude

  • Hangas A et coll.
  • Nucleic Acids Res.
  • 31 août 2018

  • Par Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L'une des fluoroquinolones les plus fréquemment utilisées, la ciprofloxacine, a de graves effets négatifs sur le génome mitochondrial et devrait donc être utilisée avec d'énormes précautions, d'après une nouvelle étude publiée dans Nucleic Acids Research.

Les mitochondries possèdent leur propre petit génome circulaire, dont l'entretien requiert l'intervention des enzymes topo-isomérases.

D'après cette étude, si les fluoroquinolones inhibent la gyrase, une topo-isomérase bactérienne, éliminant ainsi les bactéries, elles inhibent également la topo-isomérase 2.

« Nous avons constaté que la topo-isomérase 2 joue un rôle majeur dans la réplication du génome mitochondrial, car elle régule la torsion de cette petite molécule d'ADN en supprimant les enroulements positifs », déclare l'auteure de l'étude, Steffi Goffart.

La ciprofloxacine a arrêté cet entretien normal et la transcription de l'ADN mitochondrial en modifiant sa topologie, altérant ainsi la production d'énergie par la mitochondrie et bloquant la croissance et la différenciation cellulaires.

Cet impact sérieux sur l'ADN mitochondrial est la cause probable de la plupart des effets indésirables négatifs des fluoroquinolones (par ex., au niveau des muscles, des tendons, des os et du système nerveux) ressentis par les patients. Selon les auteurs de l'étude, les antibiotiques de la classe des fluoroquinolones devraient donc être utilisés avec d'énormes précautions.

Au début du mois, le comité d'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l'Agence européenne des médicaments a recommandé de restreindre l'utilisation des antibiotiques de la classe des fluoroquinolones et des quinolones après examen des effets indésirables invalidants et potentiellement persistants signalés avec ces médicaments.