La cholécystectomie est liée à un risque accru de 22 % de cancer colorectal

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

À retenir

  • La cholécystectomie est liée à un risque accru de cancer colorectal (CCR), en particulier aux États-Unis et dans les pays occidentaux.

Pourquoi est-ce important ?

  • La cholécystectomie est le traitement standard des maladies de la vésicule biliaire, et des études précédentes sur le lien entre la cholécystectomie et le CCR ont présenté des résultats contradictoires.

Conception de l’étude

  • Méta-analyse de 10 études de cohorte portant sur 524 649 patients.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • Les antécédents de cholécystectomie ont augmenté le risque de CCR (rapport de risque [RR] : 1,22 ; IC à 95 % : 1,08–1,38).
  • Une analyse de sous-groupes a démontré que la réalisation préalable d’une cholécystectomie augmentait le risque de cancer du côlon (RR : 1,30 ; IC à 95 % : 1,07–1,58) et de cancer du côlon ascendant (RR : 1,18 ; IC à 95 % : 1,01–1,26), mais pas de cancer rectal (RR : 1,09 ; IC à 95 % : 0,89–1,34).
  • Une analyse de sous-groupes de régions d’étude a démontré que la réalisation préalable d’une cholécystectomie augmentait le risque de CCR dans les pays occidentaux (RR : 1,20 ; IC à 95 % : 1,05–1,36) et aux États-Unis (RR : 1,28 ; IC à 95 % : 1,12–1,45), mais pas en Europe (RR : 1,16 ; IC à 95 % : 0,98-1,38).

Limites

  • Petit nombre d’études acceptées et données incomplètes dans certaines études.
  • Deux des 10 études ont été jugées de faible qualité.