La chirurgie mini-invasive augmente le risque de décès dans le cadre des cancers gynécologiques

  • JAMA Oncol
  • 11 juin 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La chirurgie mini-invasive (CMI) est associée à un risque plus élevé de mortalité, comparativement à la chirurgie ouverte, chez les patientes atteintes de cancers de l’ovaire et du col de l’utérus, d’après deux nouveaux rapports.
  • La rupture de la capsule est associée à une survie globale (SG) plus courte chez les patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les cliniciens doivent évaluer avec soin les bénéfices à court terme de la CMI, tout comme ses risques à long terme.

Protocole de l’étude

  • Étude 1 : 8 850 femmes atteintes d’un cancer épithélial de l’ovaire de stade I ont fait l’objet d’une chirurgie entre 2010 et 2015.
  • Étude 2 : Une méta-analyse a été réalisée à partir de 15 études ayant inclus 9 499 patientes atteintes d’un cancer du col de l’utérus de stade précoce et ayant fait l’objet d’une hystérectomie radicale.
  • Financement : Institut national américain du cancer (National Cancer Institute) ; autres.

Principaux résultats

Étude 1 :

  • 29,4 % des patientes ont fait l’objet d’une CMI.
  • Le recours à la CMI a été multiplié par 1,8, passant de 19,8 % en 2010 à 34,9 % en 2015 (P 
  • 22,5 % des patientes ont présenté une rupture de la capsule.
  • L’administration d’une chimiothérapie augmentait le risque de rupture (tumeurs unilatérales : 67,0 %, contre 38,6 % ; tumeurs bilatérales : 80,0 %, contre 58,9 % ; P 
  • La CMI était associée de manière indépendante à la rupture de la capsule (risque relatif corrigé : 1,17 ; P 
  • L’utilisation de la CMI en cas de rupture de la capsule augmentait significativement le risque de mortalité toutes causes confondues, comparativement à l’absence de rupture de la capsule (rapport de risque [RR] corrigé : 1,41 ; IC à 95 % : 1,01–1,97).

Étude 2 :

  • 49 % des patients ont fait l’objet d’une CMI.
  • Le risque de récidive ou de décès était plus élevé chez les patientes ayant fait l’objet d’une CMI, comparativement à une chirurgie ouverte (RR : 1,71 ; P 
  • Le risque de mortalité était 56 % plus élevé dans le groupe CMI (RR : 1,56 ; P = 0,004).

Limites

  • Étude observationnelle.