La chirurgie de transfert de nerfs restaure la fonction de la main et du coude chez les adultes atteints d’une paralysie complète


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La chirurgie de transfert de nerfs a permis à 13 jeunes adultes atteints d’une paralysie complète de recouvrer le mouvement et la fonction de leurs coudes et de leurs mains, selon la plus grande série de cas portant sur cette technique à avoir été réalisée chez des personnes atteintes d’une tétraplégie.

La série, publiée dans la revue The Lancet, a inclus 16 personnes atteintes d’une lésion traumatique de la moelle épinière, qui avaient été orientées vers un centre en Australie pour une réanimation des membres supérieurs. Les participants ont fait l’objet de transferts d’un seul nerf ou de plusieurs nerfs au niveau d’un ou des deux membres supérieurs, dans certains cas en combinaison avec des transferts de tendon, pour la restauration de l’extension du coude, la préhension, le pincement et l’ouverture de la main. Au total, 59 transferts de nerfs ont été entrepris. 

À 24 mois, des améliorations significatives ont été notées dans le cadre de l’indépendance des participants et de leur capacité à ramasser et à relâcher plusieurs objets dans un délai donné. L’étude a révélé que les transferts de nerfs ont permis la restauration d’un mouvement plus naturel et d’un contrôle moteur plus fin au niveau d’une main, tandis que les transferts de tendon ont restauré une plus grande puissance et une capacité de levage importante au niveau de l’autre main. 

Quatre transferts de nerfs réalisés sur trois participants ont échoué. Deux transferts ont généré une diminution permanente au niveau des sensations, tandis que les deux autres ont provoqué une diminution temporaire de la force au niveau du poignet, qui a disparu un an après la chirurgie. 

Les auteurs ont conclu que « la chirurgie de transfert de nerfs précoce est un complément sûr et efficace aux techniques chirurgicales de réanimation des membres supérieurs dans le cadre de la tétraplégie ».