La chirurgie bariatrique est associée à un risque accru de cancer du côlon


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle recherche publiée dans la revue International Journal of Cancer suggère que la chirurgie bariatrique pourrait être associée à un risque accru de cancer du côlon. 

L’étude de cohorte populationnelle a inclus des adultes ayant reçu un diagnostic d’obésité au Danemark, en Finlande, en Islande, en Norvège ou en Suède, durant la période 1980–2015. Parmi 502 772 participants ayant reçu un diagnostic d’obésité, 49 931 ont fait l’objet d’une chirurgie bariatrique. 

Les auteurs ont rapporté que le ratio d’incidence standardisé (RIS) global du cancer du côlon était accru après une chirurgie bariatrique (RIS : 1,56 ; IC à 95 % : 1,28–1,88), par rapport à la population générale, avec des RIS plus élevés à partir de 10 ans après la chirurgie.

Dans le même temps, le rapport de risque global de cancer du côlon chez les participants ayant été opérés, par rapport aux participants n’ayant pas été opérés, était de 1,13 (IC à 95 % : 0,92–1,39) et de 1,55 (IC à 95 % : 1,04–2,31), respectivement, 10–14 ans après la chirurgie. 

Bien que les auteurs n’aient identifié aucune augmentation statistiquement significative pour le cancer rectal, ils ont noté que les estimations de risque ont semblé augmenter avec un suivi plus long. 

Les mécanismes sous-jacents à l’augmentation potentielle du risque de cancer du côlon après une chirurgie bariatrique ne sont pas connus. Les auteurs ont cependant avancé l’hypothèse que des changements dans le microbiome intestinal et une exposition accrue aux acides biliaires pourraient en être les causes. 

Ils ont indiqué la nécessité de mener d’autres recherches pour déterminer si une surveillance supplémentaire du cancer peut être justifiée chez les patients faisant l’objet d’une chirurgie bariatrique.