La chimiothérapie s’avère inefficace pour l’adénocarcinome du poumon avec OVD

  • Zhang Y & al.
  • J Cancer Res Clin Oncol
  • 30 avr. 2020

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La chimiothérapie est inefficace dans le cadre du traitement des patients atteints d’un adénocarcinome du poumon associé à des opacités en verre dépoli (OVD).

Pourquoi est-ce important ?

  • L’incidence de l’adénocarcinome du poumon avec OVD augmente en raison d’une augmentation du dépistage du cancer du poumon par tomodensitométrie (TDM).
  • Bien que le traitement standard de l’adénocarcinome du poumon avec OVD soit une intervention chirurgicale, il existe un intérêt pour des traitements à destination des patients qui ne sont pas de bons candidats à la chirurgie.

Protocole de l’étude

  • 44 patients atteints d’un adénocarcinome du poumon avec OVD ont fait l’objet d’une chimiothérapie pour une autre tumeur maligne.
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine ; autres.

Principaux résultats

  • Les diagnostics de cancer concomitants comprenaient le cancer du sein (n = 30), le cancer du poumon (n = 8), le cancer du col de l’utérus (n = 3), le cancer de l’ovaire (n = 2) et le cancer rectal (n = 1).
  • Les patients ont reçu au moins trois cycles de schémas chimiothérapeutiques à base de platine, de pémétrexed, de paclitaxel, de docétaxel ou de gemcitabine.
  • Les lésions OVD chez l’ensemble des patients sont restées inchangées ou se sont élargies entre la TDM à l’inclusion et la TDM de suivi, réalisée après une médiane de 10 mois.
  • Aucune réponse histopathologique induite par la chimiothérapie n’a été observée au niveau des lésions OVD.
  • Aucune différence statistiquement significative n’a été observée entre l’adénocarcinome du poumon avec OVD, avec ou sans chimiothérapie préalable, au niveau de l’expression des protéines ki-67, caspase-3 ou β-gal.

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.