La chimiothérapie adjuvante pourrait présenter un bénéfice dans le cadre du cancer occlusif du côlon de stade II

  • Sabbagh C & al.
  • Ann Surg
  • 14 févr. 2020

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La chimiothérapie adjuvante a été associée à une amélioration de la survie globale (SG) et de la survie sans maladie (SSM), dans le cadre du cancer occlusif du côlon de stade II.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette étude est la première à évaluer l’association entre la chimiothérapie adjuvante et les résultats dans le cadre spécifique du cancer occlusif du côlon de stade II.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte rétrospective multicentrique avec un appariement selon les scores de propension (n = 504) a été menée.
  • Les chercheurs ont utilisé une analyse de l’effet moyen du traitement sur les traités (Average Treatment Effect on the Treated, ATT), dans laquelle les patients traités présentaient une pondération de 1 et les patients non traités présentaient une pondération correspondant à la probabilité qu’ils reçoivent un traitement.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 35,5 % des patients ont reçu une chimiothérapie adjuvante.
  • Une analyse multivariée avec pondération et correction pour prendre en compte l’ATT a montré que le traitement était associé à une amélioration de la SG (rapport de risque [RR] : 0,42 ; P = 0,0498) et de la SSM (RR : 0,57 ; P = 0,0116).
  • Lorsque l’analyse était limitée aux schémas à base d’oxaliplatine, le traitement adjuvant était associé à une amélioration de la SG (RR : 0,28 ; P = 0,0267) et à une tendance à l’amélioration de la SSM (RR : 0,63 ; P = 0,1016).

Limites

  • Analyse rétrospective.
  • Aucun calcul de la puissance statistique n’a été réalisé avant l’étude.