L’utilisation des dossiers médicaux électroniques est associée au surmenage chez les médecins


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les médecins sont confrontés à un stress significatif concernant les technologies de l’information pour la santé (TIS) et le stress lié à l’utilisation des dossiers médicaux électroniques (DME) est associé au surmenage, en particulier chez les médecins généralistes, selon une nouvelle recherche.

L’étude, menée auprès de plus de 1 700 médecins, a révélé que parmi les médecins ayant utilisé les DME, 70 % d’entre eux avaient rapporté un stress lié aux TIS. Parmi les causes du stress lié aux DME figuraient le manque de temps à consacrer à la documentation, le temps passé à gérer les dossiers à domicile et les interfaces utilisateur des DME.

Les chercheurs ont découvert que les médecins n’ayant pas suffisamment de temps à consacrer à la documentation pendant leurs horaires de travail présentaient un risque quasiment multiplié par trois de surmenage, par rapport aux médecins dispensés de cette pression (RC : 2,8 ; IC à 95 % : 2,0–4,1 ; P 

Les médecins rapportant une durée passée sur les DME modérément élevée/excessive à domicile présentaient un risque de surmenage multiplié par 1,9 (IC à 95 % : 1,4–2,8 ; P 

Les médecins en accord avec l’idée que les DME accentuaient leur frustration quotidienne présentaient un risque multiplié par 2,4 de surmenage (IC à 95 % : 1,6–3,7 ; P 

Le stress lié aux DME dépendait de la spécialité des médecins. Plus d’un tiers des médecins généralistes ont signalé l’ensemble des trois mesures de stress lié aux DME. À titre de comparaison, moins de 10 % des anesthésiologistes, des radiologues et des spécialistes en médecine hospitalière ont signalé l’ensemble des trois mesures.