L’utilisation de colorations capillaires et de traitements lissants chimiques est associée au développement d’un cancer du sein

  • Eberle CE & al.
  • Int J Cancer
  • 3 déc. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une cohorte prospective de femmes dont la sœur avait eu un cancer du sein révèle que l’utilisation de colorations capillaires permanentes et de traitements lissants chimiques est associée à un risque accru de cancer du sein.
  • Les femmes d’origine ethnique noire qui utilisaient des colorations capillaires permanentes présentaient jusqu’à 60 % de risque supplémentaire de développer un cancer du sein.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’utilisation de colorations permanentes est très fréquente, puisque 55 % des femmes de la cohorte en utilisaient.
  • Les produits capillaires sont connus pour contenir des perturbateurs endocriniens et des substances cancérigènes identifiés lors d’études animales.

Protocole de l’étude

  • Une cohorte prospective (n = 46 709 femmes âgées de 35 à 74 ans), connue sous le nom d’Étude sororale, a suivi des femmes sans cancer du sein au moment de l’inclusion, mais dont la sœur avait eu un cancer du sein.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH).

Principaux résultats

  • La durée de suivi moyenne était de 8,3 ans.
  • Coloration permanente (toute utilisation, contre aucune utilisation) :
    • l’ensemble des femmes : rapport de risque [RR] de 1,09 (IC à 95 % : 1,01–1,17) ;
    • les femmes d’origine ethnique blanche : RR de 1,07 (IC à 95 % : 0,99–1,16) ;
    • les femmes d’origine ethnique noire : RR de 1,45 (IC à 95 % : 1,10–1,90) ;
    • les femmes d’origine ethnique noire qui utilisent ces produits toutes les 5 à 8 semaines : RR de 1,60 (IC à 95 % : 1,11–2,30).
  • Traitement lissant chimique personnel (toute utilisation, contre aucune utilisation) :
    • l’ensemble des femmes : RR de 1,18 (IC à 95 % : 0,99–1,41).
    • Aucune différence n’a été observée selon l’origine ethnique.
    • Une fréquence d’utilisation accrue présente un risque plus élevé (Ptendance = 0,02).

Limites

  • Protocole observationnel.
  • Les composants chimiques individuels n’ont pas été étudiés.