PUBLICITÉ

L’usage de cannabis chez les adolescents conduit-il à des problèmes comportementaux ?


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales

Une nouvelle recherche suggère que l’usage de cannabis chez les adolescents ne semble pas conduire à des problèmes de conduite plus importants, ni à une plus forte affiliation à d’autres adolescents qui fument du cannabis.

La recherche, publiée dans la revue Addiction, a utilisé les données de Philadelphia Trajectory Study, une étude en six phases qui a commencé en 2004 avec des entretiens de près de 400 individus âgés de 10 à 12 ans à Philadelphie, aux États-Unis. Les adolescents ont été analysés chaque année de 2004 à 2010, puis de nouveau en 2012 pour un suivi final à deux ans.

L’étude en cours a utilisé les données de 364 adolescents issus des quatre dernières phases de l’étude. Les autodéclarations concernant l’usage de cannabis, les problèmes de conduite, la proportion de pairs consommant du cannabis et les critères relatifs aux troubles liés à l’usage de cannabis ont été analysés.

L’analyse a révélé que le changement concernant l’usage de cannabis n’a pas prédit les changements au niveau des problèmes de conduite ou de l’usage de cannabis chez les pairs au cours du temps, après prise en compte du sexe, de l’origine ethnique ainsi que du statut socio-économique. Cependant, les augmentations des problèmes de conduite ont prédit des hausses de l’usage de cannabis et, à terme, des troubles liés à l’usage de cannabis, certains des effets étant médiés par une augmentation de la prévalence de l’usage de cannabis chez les pairs (β = 0,12 ; IC à 95 % : 0,07-0,20). Par ailleurs, l’affiliation à des pairs ayant consommé du cannabis a prédit la survenue ultérieure de troubles liés à l’usage de cannabis par le biais d’un usage personnel de cannabis accru (β = 0,08 ; IC à 95 % : 0,04-0,14).

PUBLICITÉ