L’ONDAM 2014 devrait être respecté

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Paris, le mercredi 4 juin - Le comité d'alerte sur le respect de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (ONDAM) vient de confirmer que les dépenses 2013 (estimées à 174 milliards d'euros) sont inférieures à l'objectif fixé par la LFSS 2013 et à l'estimation retenue pour la construction de l'ONDAM 2014 respectivement, -1,4 et -0,8 milliards d'euros. L'augmentation des dépenses d'assurance maladie en 2013 est ainsi de 2,4 %, soit un taux de croissance stable par rapport à 2012.

La ville, bon élève (surtout les pharmaciens !)

Cette marge positive en 2013 provient principalement d'une moindre dépense des soins de ville (respectivement -1,1 et -0,45 milliards d'euros par rapport aux objectifs LFSS 2013 et aux estimations ONDAM 2014). Les dépenses de soins de ville ont progressé de 2 % et les quatre grands postes (qui représentent les trois quarts des soins de ville) ont évolué modérément :

-pour le régime général : les honoraires médicaux et dentaires ont augmenté de 1,5 % en 2013 (hors Rémunération Sur Objectifs de Santé Publique [ROSP]).
-les remboursements de médicaments ont reculées (-0,2 %), y compris les ROSP pharmaciens en raison des baisses de prix et du développement des médicaments génériques.
-les dépenses des laboratoires d'analyse ont progressé de 0,4 % (après une baisse de 1,4 % en 2012).
-les versements d'indemnités journalières pour arrêt de travail ont également progressé de 0,3 % après avoir diminué de 1,1 % en 2012.

Les chiffres des quatre premiers mois 2014

Par ailleurs, un nouveau bilan de l'assur...