L’oncologie est la figure de proue en matière d’activité des essais cliniques en 2020

  • GlobalData
  • 13 févr. 2020

  • Par Pavankumar Kamat
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • D’après une analyse réalisée par GlobalData, l’oncologie représentera près d’un tiers des essais cliniques prévus pour 2020 et de ceux censés se terminer cette année.

Pourquoi est-ce important ?

  • La demande en approches thérapeutiques innovantes pour répondre à des besoins médicaux non satisfaits est la raison du grand volume d’essais menés en oncologie.

Points clés

  • L’oncologie représente 31,8 % des essais qui seront initiés en 2020. 
    • L’industrie financera 61,9 % d’entre eux.
  • 7 des 10 principales indications des essais qui commenceront en 2020 sont « dans le domaine thérapeutique de l’oncologie ».
  • Les tumeurs solides constituent le principal domaine thérapeutique des essais financés par l’industrie en 2020.
  • La plupart des essais qui commenceront en 2020 seront menés aux États-Unis, suivis de la Chine, de l’Australie, de la France, du Canada et du Royaume-Uni.
  • Quatre des sept médicaments les plus utilisés dans les phases I à III sont des anticorps monoclonaux, dont beaucoup concernent des cibles pertinentes en oncologie.
  • La plupart des essais devant commencer en 2020 sont des essais de phases I et II ; ceux devant se terminer sont de phase II.
  • Parmi les essais devant se terminer cette année, Novartis est le principal promoteur au sein de l’industrie pharmaceutique, et le Centre de cancérologie Memorial Sloan Kettering (Memorial Sloan Kettering Cancer Center) est le principal promoteur extérieur à l’industrie.