L’OMS publie un nouveau plan pour améliorer la sécurité d’emploi des produits de santé


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé un nouveau plan quinquennal pour améliorer la qualité et la sécurité d’emploi des produits de santé. 

L’organisation affirme qu’en dépit des progrès accomplis au niveau mondial, de sérieux problèmes persistent concernant la qualité et la sécurité d’emploi des produits de santé, en particulier dans les pays à revenus intermédiaire et plus faible. Elle avance également que la capacité de réglementation actuelle et l’application de la réglementation sont insuffisantes dans la plupart des pays en développement, l’OMS estimant que seules 3 autorités réglementaires sur 10 opèrent à l’échelle mondiale selon des normes acceptables. 

Le plan « Fournir des produits médicaux de qualité garantie pour tous 2019–2023 » (Delivering Quality-assured Medical Products for All 2019–2023) a été conçu pour aider les organismes de réglementation nationaux à « proposer des réglementations qui protègent le public tout en permettant un accès en temps opportun à des produits de qualité et en encourageant l’innovation ». 

Il décrit le travail et les activités à accomplir pour atteindre quatre objectifs principaux :

  • Renforcer les systèmes de réglementation nationaux et régionaux allant dans le sens de la mise en place d’une couverture sanitaire universelle (CSU). 
  • Améliorer la préparation de la réglementation aux urgences de santé publique. 
  • Renforcer et étendre les processus de l’OMS de pré-qualification et d’évaluation des risques liés aux produits. 
  • Augmenter l’impact des activités de soutien de l’OMS en matière de réglementation. 

L’OMS travaille avec plusieurs partenaires mondiaux, notamment l’UNICEF et GAVI, afin d’assurer une pleine coordination et d’œuvrer à un objectif commun « consistant à permettre un approvisionnement sûr et de qualité garantie de médicaments, de vaccins, de dispositifs médicaux et d’autres produits de santé pour toutes les populations ».