L'OMS propose 5 bonnes résolutions pour manger sainement


  • Serge Cannasse
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a décidé d’apporter sa contribution aux bonnes résolutions de début d’année en publiant un petit guide « pour manger sainement » comportant 5 pistes à privilégier. Elles sont un rappel utile pour les médecins, souvent appelés à conseiller leurs patients.

1.    Varier les produits. Aucun aliment ne peut apporter à lui seul ce dont l’organisme a besoin (à l’exception du lait maternel pour le nourrisson). Il est donc conseillé d’associer aliments de base (blé, maïs, riz, pommes de terre), légumineuses (lentilles, haricots), fruits et légumes en quantité et des produits d’origine animale.

2.    Manger moins salé. Choisir des produits frais plutôt que transformés. Pour les conserves, éviter celles avec adjonction de sel (et de sucres). Éviter de grignoter des produits salés.

3.   Réduire la consommation de certaines graisses. Remplacer le beurre, le lard et le beurre clarifié (ghee) par des huiles plus saines (soja, colza, maïs, carthame ou tournesol). Préférer les viandes blanches (poulet) et le poisson aux viandes rouges. Limiter la consommation de charcuterie. Éviter tous les produits transformés et frits.

4.   Limiter l’apport de sucre. Limiter friandises et boissons sucrées. Privilégier les produits frais plutôt que les transformés. Éviter de donner des produits sucrés aux enfants.

5.   Éviter une consommation dangereuse et néfaste d’alcool. Pour l’OMS, « il n’existe pas de niveau sans risque : même une faible consommation d’alcool peut être associée à des risques sanitaires significatifs. » En tout cas, elle est à proscrire chez la femme enceinte ou allaitante, chez les conducteurs de véhicule, chez les personnes utilisant des appareils ou ayant des activités comportant des risques. Attention à certains traitements médicamenteux !

Enfin, l’OMS met en garde contre les consommations « cachées » de sel et de sucre dans les produits transformés.