L’OMS lance un avertissement vis-à-vis de la rougeole dans la région européenne


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a demandé instamment à ce que « chaque opportunité » soit mise à profit pour faire vacciner contre la rougeole les enfants, les adolescents et les adultes susceptibles de contracter la maladie, notamment les agents de santé dont le statut vaccinal est incertain. 

Cet appel à agir intervient alors que les données publiées par l’organisation cette semaine montrent qu’au cours des 2 premiers mois de cette année, 34 300 cas de rougeole ont été rapportés dans 42 pays de la Région européenne de l’OMS, plus de 70 % de ces cas étant survenus en Ukraine. 13 décès liés à la rougeole ont été rapportés dans 3 pays, à savoir l’Albanie, la Roumanie et l’Ukraine. 

L’OMS a déclaré que, même si la région européenne a atteint le taux de couverture estimé le plus élevé jamais enregistré pour la seconde dose du vaccin contre la rougeole en 2017 (90 %), les pays confrontés à des flambées de rougeole ont fait face à diverses difficultés dans la lutte contre la maladie au cours des dernières années, notamment une baisse ou une stagnation du taux global de couverture de l’immunisation de routine dans certains cas, un faible taux de couverture chez certains groupes et des lacunes immunitaires chez les personnes plus âgées. 

« Si la riposte à la flambée n’intervient pas rapidement et de façon globale, le virus parviendra à atteindre d’autres poches d’individus vulnérables et se propagera éventuellement à d’autres pays de la région et au-delà », a averti l’OMS.