L’OMS intensifie la riposte à la rougeole dans la région Europe


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé qu’elle intensifiait sa riposte aux flambées de rougeole en cours dans la région Europe. L’organisation est en train de créer une plate-forme opérationnelle pour accélérer son soutien aux pays touchés.

Cette décision fait suite à une évaluation de la situation régionale de la rougeole, basée sur le nombre de personnes touchées par la maladie et la persistance de poches de personnes non immunisées ou sous-immunisées dans de nombreux pays. Les données montrent que, depuis le 1er janvier 2018, 47 des 53 pays de la région ont collectivement signalé plus de 100 000 cas de rougeole et plus de 90 décès liés à cette maladie. 

Si l’OMS affirme qu’elle a aidé les pays à lutter contre la propagation de la maladie au fil du temps, étant donné que la rougeole continue de circuler d’un pays à l’autre, il reste encore beaucoup à faire.

« Nous avons observé une recrudescence sans précédent du nombre de personnes atteintes de cette maladie évitable, et un trop grand nombre d’entre elles ont perdu la vie à cause de cette maladie », déclare le Dr Dorit Nitzan, directrice intérimaire pour les situations d’urgence régionales au Bureau régional de l’OMS pour l’Europe. « Cette situation est inacceptable et nous devons prendre des mesures plus audacieuses et intensifier notre réponse pour passer au niveau supérieur. Je suis fière de voir que différentes parties de l’OMS à différents échelons intensifient leurs efforts conjoints pour stopper ces flambées. »