L’OMS évalue le risque d’Ebola dans la Région européenne


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a indiqué que même si aucun pays ne peut être considéré comme étant exempt à 100 % du risque d’importation d’un cas potentiel de maladie à virus Ebola, le risque est plus faible dans certaines régions que dans d’autres. 

Le mois dernier, la flambée actuelle d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) a été déclarée urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) au titre du Règlement sanitaire international (RSI ; 2005). Depuis la première déclaration de la flambée l’année dernière, et à la date du 19 août, 2 909 cas d’Ebola ont été identifiés, parmi lesquels 1 953 décès et 875 survivants. L’OMS a noté que des agents de santé ont fréquemment été infectés pendant qu’ils traitaient des cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ebola.

L’OMS a déclaré que le risque de propagation reste très élevé en RDC et dans la Région africaine de l’OMS, mais l’évaluation actuelle estime que le risque global d’infection dans la Région européenne est faible. 

L’organisation a souligné qu’un certain nombre de pays dans la Région européenne ont pris des mesures de préparation supplémentaires contre Ebola. « Plusieurs pays voisins de la République démocratique du Congo intensifient également leurs activités de préparation opérationnelle, ce qui réduit davantage le risque d’arrivée d’une personne infectée en Europe », a-t-elle ajouté.