L’OMS et l’UNICEF appellent à mieux soutenir l’allaitement maternel dans les établissements de santé


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF ont appelé à redoubler d’efforts pour soutenir l’allaitement maternel, notamment en proposant des services de conseil et une aide destinés aux femmes dans les établissements de santé. 

Cet appel à agir a coïncidé avec la Semaine mondiale de l’allaitement maternel et intervient dans un contexte où les derniers chiffres montrent que seuls 41 % des nourrissons ont fait l’objet d’un allaitement maternel exclusif durant leurs 6 premiers mois de vie en 2018, les taux les plus faibles ayant été observés dans les pays à revenu intermédiaire supérieur. En outre, en 2018, moins de la moitié des bébés dans le monde (43 %) ont été allaités au sein dans l’heure ayant suivi leur naissance.

Il est estimé que l’accroissement de l’allaitement maternel pourrait prévenir 823 000 décès annuels chez les enfants de moins de 5 ans et 20 000 décès annuels liés au cancer du sein.

Dans une déclaration conjointe, le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, et la directrice générale de l’UNICEF, Henrietta Fore, ont appelé à consacrer « davantage d’investissements aux programmes complets pour l’allaitement maternel, à l’amélioration des services de conseil pour l’allaitement et de l’aide destinée aux femmes dans les établissements de santé et dans la communauté ». Ils ont également appelé à mettre fin à la promotion des substituts du lait maternel pour que les parents puissent prendre des décisions éclairées sur la meilleure façon de nourrir leur enfant.

« Ensemble, avec le soutien des gouvernements, des employeurs et des communautés, nous avons le pouvoir de faciliter l’allaitement maternel et d’aider les familles à créer un environnement propice à l’épanouissement de tous les enfants », ont-ils déclaré.