L’OMS entend lutter contre le nouveau groupe de cas d’Ebola en République démocratique du Congo


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) entend lutter contre un nouveau groupe de cas d’Ebola identifié en République démocratique du Congo (RDC). Plus tôt cette semaine, les autorités ont annoncé que quatre cas avaient été identifiés dans une zone de conflit active dans la province du Nord-Kivu. 

L’annonce intervient quelques jours seulement après la confirmation par l’OMS de la fin de la neuvième flambée d’Ebola dans la province de l’Équateur, située à quelque 2 500 km de là. Un total de 38 cas d’Ebola confirmés et de 16 cas d’Ebola probables ont été confirmés entre le moment où la flambée s’est déclarée le 8 mai et le moment où elle s’est achevée le 24 juillet. Trente-trois décès ont été confirmés. 

Le directeur général adjoint de l’OMS pour la préparation aux situations d’urgence et les interventions, Peter Salama, a indiqué que ce nouveau groupe de cas d’Ebola se produit dans un environnement très différent de celui où l’organisation opérait dans le nord-ouest. Le principal obstacle sera d’accéder en toute sécurité à la population touchée, selon M. Salama.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a toutefois déclaré que du personnel a immédiatement rejoint la zone touchée et que des fournitures y sont acheminées. « Ebola est une menace constante en RDC », a-t-il indiqué. « En travaillant en étroite collaboration avec le ministère de la Santé et ses partenaires, nous combattrons cette crise comme nous l’avons fait la dernière fois. »