L’OMS dévoile ses « réformes radicales » de l’organisation


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé un ensemble de « réformes radicales » visant à moderniser et renforcer l’institution. 

Ces nouveaux changements sont destinés à aider les pays à atteindre les objectifs ambitieux du « triple milliard » et comprennent l’adoption d’un nouvel organigramme et d’un nouveau modèle de fonctionnement afin d’harmoniser les activités du siège, des bureaux régionaux et des bureaux nationaux, et d’éliminer les doubles emplois et les cloisonnements. 

Les réformes ont également pour objectif d’investir dans un personnel dynamique et diversifié grâce à de nouvelles initiatives comme l’Académie de l’OMS, une école à la pointe du progrès, dont la création est proposée pour donner de nouvelles possibilités d’apprentissage aux membres du personnel et aux professionnels de la santé publique partout dans le monde. Parmi les autres changements figurent l’établissement d’une nouvelle Division chargée de la préparation aux situations d’urgence, un nouveau Département chargé de la santé numérique et une nouvelle Division du Scientifique en chef. 

« Les changements que nous annonçons aujourd’hui vont bien au-delà du renouvellement des structures, ils consistent à modifier l’ADN de l’organisation afin que celle-ci ait un impact mesurable sur la vie des populations au service desquelles nous sommes », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. 

Toujours selon le Dr Tedros, l’OMS doit développer un nouvel état d’esprit pour rechercher et instaurer des partenariats qui permettent d’exploiter l’ensemble des atouts de la communauté sanitaire mondiale, dans le secteur public comme dans le secteur privé.