L’OMS appelle à agir de toute urgence sur la riposte au VIH en Europe orientale et en Asie centrale


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé à agir de toute urgence pour accélérer la riposte au VIH en Europe orientale et en Asie centrale (EOAC). 

Lundi, les ministres de la Santé et de hauts responsables politiques de 10 pays de l’EOAC se sont rencontrés à Amsterdam pour discuter des progrès et des actions futures sur le VIH et les comorbidités associées. Cette rencontre intervient alors que les chiffres indiquent que la Région européenne de l’OMS est la seule région de l’OMS où les nouvelles infections à VIH sont en hausse, avec une tendance persistante. En 2016, plus de 160 000 nouvelles infections à VIH ont été diagnostiquées, dont près de 80 % étaient dans les pays de l’EOAC. 

S’exprimant durant l’événement, le Dr Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, a déclaré que le temps est venu d’accélérer les efforts. « Nous avons accompli beaucoup de choses ; pour autant, nous n’avons pas terminé. Nous ne pouvons pas nous permettre le “statu quo” alors qu’il existe des approches basées sur les faits pour inverser le cours de l’épidémie de VIH dans notre Région. » 

Suite aux échanges, le document Riposte du secteur de la santé au VIH dans la Région européenne de l’OMS : recueil de bonnes pratiques a été publié, lequel contient 52 exemples de pratiques issues de 32 États membres et vise à servir de ressource pour les parties prenantes à la riposte au VIH.