L’OMS affirme que les microplastiques ne semblent pas présenter de menace pour la santé


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle à mener de plus amples recherches sur les impacts potentiels des microplastiques sur la santé humaine. 

Cet appel fait suite à la publication d’une analyse des recherches actuelles relatives aux microplastiques dans l’eau de boisson, qui a montré que même si les microplastiques d’une taille supérieure à 150 microns ne sont pas susceptibles d’être absorbés dans le corps humain et que l’absorption des particules plus petites devrait être limitée, l’absorption et la distribution de très petites particules microplastiques, notamment de nanoparticules, pourraient cependant être plus élevées. 

« Il est urgent d’en savoir plus au sujet de l’impact des microplastiques sur la santé, car ils sont présents partout, y compris dans l’eau que nous buvons », a déclaré le Dr Maria Neira, directrice du département Santé publique, déterminants sociaux et environnementaux de la santé à l’OMS. « D’après les informations limitées dont nous disposons, les microplastiques présents dans l’eau de boisson ne semblent pas présenter de risques pour la santé aux niveaux actuels. Nous devons cependant approfondir la question. »

Le rapport indique que d’autres recherches doivent inclure des données toxicologiques de qualité assurée sur les formes les plus courantes de particules plastiques qui sont pertinentes pour l’évaluation du risque sur la santé humaine. Le document mentionne également la nécessité d’une meilleure compréhension de l’absorption et du devenir des microplastiques et des nanoplastiques suite à leur ingestion.