L’obésité seule n’augmente pas le risque de mortalité selon une étude


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les individus atteints d’obésité saine sur le plan métabolique (OSPM), mais qui ne présentent pas d’autres facteurs de risque métabolique, n’ont pas un taux de mortalité plus élevé que les individus minces et en bonne santé. C’est ce que suggère une nouvelle recherche publiée dans la revue Clinical Obesity

Un certain nombre d’études antérieures ont examiné le risque de mortalité pour l’OSPM, définie comme la présence de zéro ou d’un facteur de risque métabolique, mais pas comme la présence de zéro facteur de risque. Dans le cadre de cette dernière étude, les chercheurs ont entrepris de déterminer le risque de mortalité indépendant associé à l’obésité ou à un taux élevé de glucose, à la pression artérielle ou aux lipides, ces paramètres étant considérés de manière isolée ou regroupée. L’étude a suivi 54 089 hommes et femmes de cinq études de cohorte. Environ 6 % des individus présentaient de l’obésité, mais sans autre anomalie sur le plan métabolique.

Les chercheurs ont découvert qu’en l’absence de facteurs de risque métabolique, l’obésité générale et l’obésité abdominale n’étaient pas associées au risque de mortalité, par rapport aux individus minces. Considérés de manière isolée, le diabète, l’hypertension et la dyslipidémie se sont avérés être associés de manière significative au risque de mortalité. Lorsque la bonne santé sur le plan métabolique a été définie comme la présence de zéro ou d’un facteur de risque métabolique, cette définition correspondant aux recherches antérieures, l’obésité saine sur le plan métabolique a été associée à un risque accru de mortalité. 

Selon les auteurs, les résultats pourraient changer la façon dont nous pensons l’obésité et la santé.