L’IRM multiparamétrique permet d’éviter une biopsie de la prostate chez plus de 50 % des patients

  • Venderink W & al.
  • BJU Int
  • 25 juin 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’IRM multiparamétrique (IRMmp) évite de réaliser une biopsie chez plus de 50 % des patients avec suspicion de cancer de la prostate ; 94,1 % de ces personnes n’avaient pas reçu de diagnostic de cancer 6 ans plus tard.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette étude souligne l’importance de l’IRMmp dans le cadre du bilan diagnostique en contexte clinique.
  • Les données disponibles concernant le suivi chez les patients ayant obtenu des résultats négatifs à l’IRMmp sont insuffisantes.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée auprès de 4 259 patients (âge médian : 65 ans) avec suspicion clinique de cancer de la prostate, qui avaient fait l’objet d’une première IRMmp de la prostate entre 2012 et 2017.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 53,6 % des patients ont obtenu une IRMmp négative (lésions ayant un score de 2 ou moins selon le système de rapport et de données d’imagerie de la prostate [Prostate Imaging Reporting and Data System, PI-RADS]).
  • Chez les patients ayant obtenu une IRMmp négative, le taux de survie sans diagnostic de cancer était de 99,6 % après 3 ans et de 94,1 % à 6 ans.
  • Chez les patients avec un score PI-RADS de 3, 4 et 5, une biopsie immédiate a détecté un cancer cliniquement significatif chez 15,8 %, 43,2 % et 74,5 % des patients, respectivement.
  • Chez les 320 patients avec un score PI-RADS inférieur ou égal à 2, 10,6 % des IRMmp de suivi (délai médian : 57 mois) ont reçu un score PI-RADS de 4/5.
  • Chez les 108 patients avec un score PI-RADS de 3, qui ont fait l’objet d’une IRMmp après un délai médian de 41 mois, 11,1 % des IRMmp ont reçu un score PI-RADS de 4/5.
  • L’âge était un facteur prédictif de cancer cliniquement significatif au cours de la période de suivi (P 

Limites

  • Protocole rétrospectif.