L’insomnie est liée à un risque accru de transition d’une douleur locale à une douleur généralisée

  • Wiklund T & al.
  • Eur J Pain
  • 9 mai 2020

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients souffrant d’une douleur locale qui présentent également une insomnie modérée à sévère sont significativement plus susceptibles d’évoluer vers une douleur généralisée en l’espace de deux ans que les patients sans insomnie.

Pourquoi est-ce important ?

  • De nombreux patients souffrant d’une douleur chronique rapportent que leur douleur était localisée avant de s’être généralisée, et cette transition est mal comprise.

Protocole de l’étude

  • 571 femmes et 399 hommes ont rempli des questionnaires pour mesurer leur douleur et leur insomnie à l’inclusion et lors d’un suivi à 24 mois.
  • Financement : Fondation suédoise de la douleur ; autres.

Principaux résultats

  • À l’inclusion :
    • 39,9 % des patients présentaient une douleur localisée.
    • 60,1 % des patients présentaient une douleur régionale modérée.
    • 55,4 % des patients n’avaient pas d’insomnie.
    • 25,4 % des patients présentaient une insomnie infraliminaire.
    • 16,5 % des patients présentaient une insomnie modérée.
    • 2,7 % des patients présentaient une insomnie sévère.
  • Au suivi, 85 patients avaient développé une douleur régionale importante ou une douleur généralisée.
  • Le risque de développer une douleur qui se propage était significativement accru chez les personnes ayant une insomnie à l’inclusion évaluée comme étant modérée (risque relatif : 2,47 ; P = 0,011) ou sévère (risque relatif : 4,26 ; P = 0,019).
  • La présence d’une douleur régionale modérée à l’inclusion était le facteur prédictif le plus important d’une douleur qui se propage :
    • risque relatif de 6,95 (IC à 95 % : 3,11–15,54).

Limites

  • Population de l’étude se limitant à la Suède.
  • Faible nombre de patients présentant une douleur s’étant propagée au suivi.