L’inotuzumab ozogamicine dans le cadre de la LLA R/R : une RC/RCi avec une MR négative est associée à une amélioration de la survie

  • Jabbour E & al.
  • Leuk Res
  • 25 nov. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Parmi les patients atteints d’une leucémie lymphoblastique aiguë en rechute/réfractaire (LLA R/R) qui ont obtenu une rémission complète/rémission complète avec récupération hématologique incomplète (RC/RCi) sous inotuzumab ozogamicine (InO), ceux présentant un statut de maladie résiduelle négatif (MR-) ont présenté une amélioration significative des résultats de survie, comparativement à ceux présentant un statut MR+.

Pourquoi est-ce important ?

  • Une MR négative a été associée à une amélioration de la survie dans le cadre de la LLA nouvellement diagnostiquée.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer l’effet du statut de MR sur les résultats après un traitement par InO chez 164 patients atteints d’une LLA R/R, dans le cadre de l’essai de phase III INO-VATE.
  • 87 patients ont été traités dans le cadre d’un traitement de rattrapage 1 (R1) ; 33 dans le cadre d’un R2.
  • Financement : Pfizer Inc.

Principaux résultats

  • 121 patients ont obtenu une RC/RCi : 76 patients présentaient une MR- et 45 une MR+.
  • Parmi ceux qui ont obtenu une RC/RCi, ceux présentant un statut MR- ont obtenu les résultats suivants, comparativement à ceux présentant un statut MR+ :
    • réduction du risque de mortalité : rapport de risque (RR) pour la survie globale (SG) de 0,512 (IC à 97,5 % : 0,313–0,835 ; valeur P unilatérale = 0,0009) ;
    • réduction du risque de progression ou de décès : RR pour la survie sans progression (SSP) de 0,423 (IC à 97,5 % : 0,256–0,699 ; valeur P unilatérale 
  • Chez les patients ayant obtenu une RC/RCi :
    • 68 % des patients R1 ont obtenu une MR-, contre 49 % des patients R2.
  • La SG médiane chez les patients R1 présentant un statut MR- était de 15,6 mois, contre 6,9 mois chez les patients R1 présentant un statut MR+.

Limites

  • Analyse post-hoc.