L’indice Ki-67 est lié au diagnostic de cancer de la thyroïde ainsi qu’aux caractéristiques agressives

  • Endocrine

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un classificateur de séquençage génomique démontre une sensibilité de 91 % ainsi qu’une spécificité de 68 % pour le diagnostic des nodules thyroïdiens à cytologie indéterminée.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’approche de séquençage de l’ARN de nouvelle génération pourrait aider à limiter la chirurgie diagnostique inutile.

Principaux résultats

  •  Le classificateur de séquençage génomique a démontré une sensibilité de 91,1 % (IC à 95 % : 79–98 %) et une spécificité de 68,3 % (IC à 95 % : 60–76 %).
  • Parmi les échantillons de grade Bethesda III et IV, la valeur prédictive négative était de 96,1 % (IC à 95 % : 90–99 %) et la valeur prédictive positive était de 47,1 % (IC à 95 % : 36–58 %).
  • Pour les échantillons de grade Bethesda III/IV avec histologie de Hürthle, la sensibilité était de 88,9 % (IC à 95 % : 52–100 %) et la spécificité était de 88,9 % (IC à 95 % : 52–100 %).
  • Pour les échantillons de grade Bethesda III/IV sans histologie de Hürthle, la sensibilité était de 91,7 % (IC à 95 % : 78-98 %) et la spécificité était de 69,5 % (IC à 95 % : 61–77 %).

Protocole de l’étude

  • 183 patients présentant des nodules thyroïdiens à cytologie indéterminée prélevés par ponction à l’aiguille fine ont fait l’objet d’une analyse par classificateur de séquençage génomique, et les résultats ont été comparés à l’histopathologie.
  • Financement : Veracyte Inc.

Limites

  • Aucune donnée sur les biopsies préalables ou d’autres méthodes de prélèvement d’échantillons.