L’incidence des seconds cancers primitifs est plus élevée dans le cadre du cancer de la prostate résistant à la castration

  • Mehtälä J & al.
  • PLoS ONE
  • 21 févr. 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre du cancer de la prostate (CP) associé à des métastases osseuses, l’incidence des seconds cancers primitifs (SCP) est plus élevée chez les patients atteints d’un CP métastatique résistant à la castration (CPRCm).
  • Des antécédents de tumeurs et l’utilisation d’agents antinéoplasiques sont associés à un risque plus élevé de SCP.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les médecins doivent évaluer le rapport risque/bénéfice lors de la sélection du traitement, et plus d’informations concernant les SCP sont nécessaires.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée auprès de 15 953 hommes atteints d’un CP associé à des métastases osseuses et de 693 patients atteints d’un CPRCm.
  • Financement : Bayer AG.

Principaux résultats

  • Dans les cohortes CP et CPRCm :
    • Survie médiane : 1,5 et 1,1 an, respectivement.
    • Taux d’incidence de SCP pour 1 000 personnes-années : 81,8 et 115,6, respectivement.
  • Facteurs prédictifs indépendants (rapports de risque [RR] corrigés) de la mortalité :
    • un âge plus avancé (70–74 ans, contre moins de 65 ans) : 1,08 (P 
    • des antécédents de tumeurs : 1,16 (P 
    • une infection des voies urinaires : 1,29 (P 
    • une insuffisance cardiaque congestive : 1,42 (P 
    • un diabète : 1,19 (P 
    • une maladie rénale : 1,26 (P 
  • Les patients atteints d’un CPRCm étaient plus susceptibles d’avoir des antécédents de :
    • tumeurs malignes : 16,74 % contre 13,05 % ;
    • tumeurs malignes secondaires : 14,86 % contre 5,22 % ;
    • radiothérapie : 19,05 % contre 4,61 %.
  • Des antécédents de tumeurs (RR : 1,44 ; P 

Limites

  • Données observationnelles.