L’impact de la taille corporelle et de l’activité physique sur la durée de vie


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle recherche suggère que la taille corporelle et l’activité physique (AP) pourraient influencer la capacité d’un individu à atteindre son 90e anniversaire ; toutefois, les associations diffèrent entre les hommes et les femmes. 

Les chercheurs ont analysé les données de 7 807 personnes de l’Étude de cohorte néerlandaise pour évaluer l’association entre la taille, l’indice de masse corporelle (IMC) et l’AP non professionnelle et la probabilité d’atteindre 90 ans chez les deux sexes. Les participants étaient nés en 1916–1917, avaient rempli un questionnaire en 1986 et ont été suivis jusqu’à l’âge de 90 ans. 

Une association significative a été observée entre la longévité et la taille, l’IMC à l’inclusion et la hausse de l’IMC depuis l’âge de 20 ans chez les femmes. Les femmes mesurant plus de 175 cm étaient 31 % plus susceptibles d’atteindre l’âge de 90 ans que les femmes de moins de 160 cm. Aucune association de la sorte n’a été observée chez les hommes. 

L’AP non professionnelle a montré une association en forme de U inversé avec la longévité chez les femmes ; le fait de pratiquer 60 minutes d’AP par jour a été associé à la meilleure probabilité d’atteindre l’âge de 90 ans. Une association linéaire positive a été observée entre l’AP et la longévité chez les hommes. 

La recherche a été publiée dans la revue Journal of Epidemiology & Community Health.