L’hypnothérapie pourrait soulager les symptômes du syndrome du côlon irritable


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les résultats d’un nouvel essai ont incité des chercheurs à suggérer que l’hypnothérapie devait être envisagée comme un traitement potentiel pour les patients atteints d’un syndrome du côlon irritable (SCI) dans le cadre des soins en médecine générale et en médecine spécialisée. 

L’essai contrôlé randomisé et multicentrique IMAGINE a inclus 354 adultes (âgés de 18 à 65 ans) atteints d’un SCI qui ont été orientés vers 11 hôpitaux aux Pays-Bas entre mai 2011 et avril 2016. Les participants ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir 6 séances individuelles de 45 minutes (150 patients) ou 6 séances de groupe (150 patients) d’hypnothérapie, ou pour recevoir une formation et des soins de soutien (54 patients). 

L’étude a découvert que l’hypnothérapie était plus efficace pour soulager les symptômes autodéclarés que le traitement témoin à 3 mois (rapport de cotes [RC] : 2,9 ; IC à 95 % : 1,2–7,4 ; P = 0,0240) et 12 mois (RC : 2,8 ; IC à 95 % : 1,2–6,7 ; P = 0,0185). L’hypnothérapie administrée en groupe s’est avérée non inférieure à l’hypnothérapie individuelle. 

« Notre étude indique que l’hypnothérapie pourrait être envisagée comme une option thérapeutique pour les patients atteints d’un SCI, quels que soient la gravité des symptômes et le sous-type du SCI », a déclaré le Dr Carla Flik, du Centre médical universitaire d’Utrecht aux Pays-Bas, qui a mené la recherche. 

La recherche est publiée dans la revue Lancet Gastroenterology & Hepatology