L’hypertension chez les écoliers grecs

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Commentaire de Ruth Frikke-Schmidt, Chef de service hospitalier, professeur-chercheur agrégé, MD, DMSc, PhD, Rigshospitalet, Université de Copenhague, Copenhague, au Danemark.

 

Kalliopi Karatzi et ses confrères déclarent dans le numéro d’avril 2017 de la revue Atherosclerosis que la prévalence de l’hypertension chez les enfants et les adolescents grecs est alarmante. L’auteure principale, Kalliopi Karatzi, travaille au Département de nutrition et de diététique de l’École de science et d’éducation à la santé, à l’Université Harokopio d’Athènes, en Grèce.



Contexte : L’hypertension de l’enfant est un problème de santé en expansion. Les données sur la prévalence de l’hypertension et les phénotypes associés dans la population grecque sont limitées.

Résultats : Chez 2 655 écoliers âgés de 9 à 13 ans, scolarisés dans 77 écoles primaires de quatre grandes régions grecques, les taux de prévalence observés étaient de 14,2 % pour la préhype...