L’ESMO publie des recommandations cliniques relatives aux cancers gastro-intestinaux héréditaires

  • Stjepanovic N & al.
  • Ann Oncol
  • 5 août 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La Société européenne d’oncologie médicale (European Society of Medical Oncology, ESMO) a publié une nouvelle recommandation de pratique clinique relative à la prévention, au diagnostic, au traitement et au suivi d’au moins quatre cancers gastro-intestinaux (GI) héréditaires.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les tests génétiques et la chirurgie prophylactique peuvent prévenir plusieurs cancers GI héréditaires.

Protocole de l’étude

  • Une revue de la littérature a été réalisée et des recommandations spécifiques ont été formulées, en utilisant le niveau de données probantes établi par le Comité des recommandations de l’ESMO.
  • Financement : aucun.

Recommandations principales

Syndrome du cancer colorectal héréditaire sans polypose (syndrome de Lynch) :

  • Les personnes atteintes d’un cancer colorectal (CCR) doivent faire l’objet d’une analyse de la tumeur, afin de détecter les protéines de réparation des mésappariements et/ou une instabilité microsatellitaire.
  • Chez les porteurs de mutations, une coloscopie doit être réalisée tous les un à deux ans.
  • Une hystérectomie prophylactique et/ou une salpingo-ovariectomie bilatérale doivent être envisagées chez les femmes qui ne souhaitent plus avoir d’enfants.

Syndromes du cancer colorectal héréditaire avec polypose :

  • La présence de multiples adénomes colorectaux (plus de 10) doit entraîner la réalisation d’une analyse génétique de la lignée germinale.
  • Les familles présentant une polypose adénomateuse familiale (PAF) classique doivent faire l’objet d’une sigmoïdoscopie tous les 1 à 2 ans, à partir de l’âge de 12–15 ans.

Cancer gastrique diffus héréditaire :

  • Les familles répondant aux critères cliniques doivent faire l’objet d’une analyse du gène CDH1.
  • Une gastrectomie prophylactique est recommandée chez les porteurs de mutations, tout comme une IRM mammaire annuelle à partir de 30 ans.

Cancer du pancréas héréditaire :

  • Les patients atteints d’un cancer du pancréas doivent faire l’objet d’un test par panel multigénique.
  • Une surveillance est recommandée pour les personnes ayant des antécédents familiaux importants ou celles présentant une mutation de susceptibilité au cancer du pancréas (CP) et des antécédents familiaux proches.