L’ESMO met à jour ses recommandations relatives au CCR

  • European Society for Medical Oncology
  • 30 nov. 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La Société européenne d’oncologie médicale (European Society for Medical Oncology, ESMO) a publié une mise à jour de ses recommandations de 2019 relatives au traitement du carcinome à cellules rénales (CCR).
  • L’ESMO recommande l’utilisation de cabozantinib et de nivolumab dans le cadre du traitement de première intention des patients atteints d’une maladie avancée.

Points clés

  • Cette recommandation s’appuie sur les données de l’étude CheckMate 9ER.
  • Après un suivi médian de 18,1 mois, l’association cabozantinib et nivolumab, comparativement au sunitinib seul, chez les patients atteints d’un CCR avancé naïfs de traitement, a permis d’obtenir une amélioration significative en termes de :
    • survie globale (SG ; rapport de risque [RR] : 0,60 ; P 
    • taux de réponse (56 %, contre 27 %) ;
    • survie sans progression (SSP ; RR : 0,51 ; IC à 95 % : 0,41–0,64).
  • Les bénéfices obtenus étaient indépendants des sous-groupes pronostiques du Consortium international de la base de données sur le CCRm (International mRCC Database Consortium) et du statut du biomarqueur ligand 1 de mort programmée.
  • Aucun nouveau signe d’alerte concernant la sécurité d’emploi n’a été rapporté.
  • Une réduction de la dose de cabozantinib a été rapportée chez 56 % des patients.
  • Les données sur la qualité de vie (QdV) penchaient en faveur de l’association cabozantinib et nivolumab. 
  • Il est déconseillé de faire des comparaisons croisées entre les essais portant sur les traitements combinés de première intention, tels que les associations axitinib/pembrolizumab ou ipilimumab/nivolumab.
    • Aucun changement n’a été apporté aux recommandations concernant ces autres traitements combinés, par rapport à la mise à jour électronique.