L’ESMO met à jour ses recommandations en matière de cancer du rein

  • European Society for Medical Oncology
  • 26 févr. 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La Société européenne d’oncologie médicale (European Society for Medical Oncology, ESMO) a publié une mise à jour de ses recommandations 2019, en établissant une liste des nouveaux traitements/indications disponibles pour le traitement du carcinome à cellules rénales.

Mises à jour principales

  • Association pembrolizumab et axitinib chez les patients naïfs de traitement atteints d’une maladie avancée :
    • L’essai de phase III KEYNOTE-426 a rapporté un bénéfice absolu de survie sans progression (SSP) de 4 mois.
    • SSP : rapport de risque (RR) de 0,69 (IC à 95 % : 0,57–0,84).
    • Survie globale (SG) : RR de 0,53 (IC à 95 % : 0,38–0,74).
  • Nivolumab chez les patients préalablement traités :
    • L’essai de phase III Checkmate 025 a démontré un bénéfice absolu de SG de 5,4 mois, comparativement à l’évérolimus.
    • SG : RR de 0,73 (IC à 95 % : 0,57–0,93).
  • Cabozantinib chez les patients préalablement traités par inhibiteurs de la tyrosine kinase du récepteur du facteur de croissance endothéliale vasculaire (Vascular Endothelial Growth Factor, VEGF) :
    • L’essai de phase III METEOR a démontré un bénéfice de SG de 4,9 mois, comparativement à l’évérolimus.
    • SG : RR de 0,66 (IC à 95 % : 0,53–0,83).
  • Association lenvatinib et évérolimus chez les patients ayant préalablement reçu un traitement ciblant le VEGF :
    • Étude de phase II.
    • Bénéfice de SG : 10,1 mois, comparativement à l’évérolimus.
  • Association nivolumab et ipilimumab chez les patients naïfs de traitement :
    • Essai de phase III Checkmate 214 : bénéfice absolu de SG de 13 mois, comparativement au sunitinib.
    • SG : RR de 0,66 (IC à 95 % : 0,54–0,80).
  • Tivozanib chez les patients qui font l’objet d’une néphrectomie :
    • Essai de phase III TIVO-1.
    • Bénéfice absolu de SSP : 2,8 mois, comparativement au sorafénib.
    • SSP : RR de 0,80 (IC à 95 % : 0,64–0,99).
  • Association avélumab et axitinib chez les patients non traités :
    • Essai de phase III JAVELIN Renal 101.
    • Bénéfice absolu de SSP : 5,4 mois, comparativement au sunitinib.
    • SSP : RR de 0,69 (IC à 95 % : 0,56–0,84).