L’ESMO met à jour ses recommandations de traitement pour les cancers gastro-intestinaux

  • Pentheroudakis G
  • Ann Oncol
  • 6 juin 2019

  • Par Emily Willingham, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La Société européenne d’oncologie médicale (European Society for Medical Oncology, ESMO) a publié une mise à jour électronique de ses recommandations de pratique pour le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC), du cancer du pancréas, du cancer des tissus mous et du cancer gastrique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les nouvelles recommandations de traitement tiennent compte de résultats récemment publiés.

Mises à jour principales

  • La mise à jour relative au CHC (recommandations ici  ; algorithme ici ) porte sur le lenvatinib et le cabozantinib récemment autorisés, ainsi que sur leurs utilisations spécifiques en tant que traitement de première intention dans le cadre du CHC avancé et de troisième intention chez les patients dont la maladie a progressé, respectivement.
  • Cancer du pancréas (recommandations ici ) : mFOLFIRINOX est indiqué en première option de traitement adjuvant après une résection chez certains patients ; en cas de fragilité : gemcitabine seule.
  • Cancer des tissus mous, sarcomes viscéraux (recommandations ici  ; algorithme ici ) : il est recommandé de retirer l’olaratumab des options de traitement pour les nouveaux patients.
  • Cancer gastrique (recommandations ici ) : l’utilisation périopératoire du schéma FLOT (5-fluorouracile/leucovorine, oxaliplatine, docétaxel) est recommandée comme traitement de référence ; les données probantes font défaut pour tout médicament ayant une cible biologique.
  • La mise à jour couvre également le cancer de la prostate.