L’ESGE publie ses objectifs de performance pour l’endoscopie de l’intestin grêle


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La Société européenne d’endoscopie gastro-intestinale (European Society of Gastrointestinal Endoscopy, ESGE) et l’Association de gastro-entérologie européenne unifiée (United European Gastroenterology, UEG) ont conçu une liste restreinte de mesures de performance pour l’endoscopie de l’intestin grêle. C’est la première fois que des mesures de la qualité de l’endoscopie de l’intestin grêle sont proposées.

Des mesures de la performance ont été établies dans six domaines pour l’examen de l’intestin grêle par capsule endoscopique (Small Bowel Capsule Endoscopy, SBCE) et l’entéroscopie assistée par un appareil (Device-Assisted Enteroscopy, DAE) :

  1. la pré-intervention ;
  2. l’exhaustivité de l’intervention ;
  3. l’identification de la pathologie ;
  4. la prise en charge de la pathologie ;
  5. les complications ;
  6. le nombre d’interventions.

Pour le SBCE, des normes cibles ont été établies pour les principales mesures de performance, notamment le pourcentage de patients faisant l’objet d’un SBCE pour une indication pertinente, conformément aux recommandations cliniques de l’ESGE (objectif : supérieur ou égal à 95 %), le pourcentage de patients ayant un intestin grêle correctement préparé (objectif : supérieur ou égal à 95 %), la proportion de patients à risque élevé de rétention des capsules identifiés avant la réalisation du SBCE (objectif : supérieure ou égale à 95 %) et le pourcentage de SBCE atteignant le caecum ou la stomie (objectif : supérieur ou égal à 95 %).

Pour la DAE, les principales mesures de performance comprenaient le pourcentage d’interventions pratiquées pour une indication pertinente (objectif : supérieur ou égal à 95 %), la proportion de cas présentant un tatouage au point de profondeur d’insertion maximale (objectif : supérieure ou égale à 80 %), la proportion de patients ayant fait l’objet d’une intervention thérapeutique réussie (objectif : supérieure ou égale à 80 %) et le taux de complications (objectif : inférieur à 5 %).

L’ESGE recommande que les pratiques soient évaluées par ces mesures, tant au niveau des services que des endoscopistes.