L’épidémie de rougeole continue de sévir dans plusieurs pays européens


  • Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’épidémie de rougeole continue de sévir dans plusieurs pays européens, avec un risque de propagation et de transmission durable dans les zones comportant des populations vulnérables, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC).

Le dernier Rapport sur les menaces des maladies transmissibles de l’ECDC mentionne que la Roumanie (4 317), la France (2 588), la Grèce (2 238) et l’Italie (1 716) ont pour l’instant rapporté la plupart des cas en 2018. Plus de 1 100 cas ont été rapportés en Russie, le pays qui vient juste d’accueillir la Coupe du monde de football FIFA 2018.

En 2018, 31 décès liés à la rougeole ont été rapportés dans la région de l’UE/EEE.

Selon le dernier rapport de surveillance mensuel de l’ECDC, la rougeole continue de se propager en raison d’une couverture vaccinale sous-optimale dans de nombreux pays. Sur 11 592 cas de rougeole (90 % des cas ayant été rapportés entre le 1er juin 2017 et le 31 mai 2018) pour lesquels l’âge et le statut vaccinal des patients sont connus, 83 % correspondaient à des personnes non vaccinées, 10 % avaient reçu une dose du vaccin contre la rougeole, 5 % avaient reçu deux doses ou plus, et 2 % avaient reçu un nombre inconnu de doses.

Seuls quatre pays de l’UE/EEE ont atteint l’objectif d’un taux de vaccination de 95 % pour les deux doses, ce qui montre la nécessité de nouveaux efforts soutenus, a indiqué l’ECDC.