L’entraînement à la pleine conscience pourrait favoriser la perte de poids


  • Mary Corcoran
  • Univadis Actualités médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’entraînement à la pleine conscience pourrait améliorer l’efficacité des programmes intensifs de gestion du poids, selon les résultats d’une nouvelle étude de faible envergure publiée dans la revue Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism de la Société d’endocrinologie (Endocrine Society).

L’étude a inclus 53 adultes participant à un service de lutte contre l’obésité de niveau 3 au Royaume-Uni. Parmi les participants l’étude, 33 se sont prêtés à au moins 3 des 4 séances en groupe, lors desquelles ils ont appris des stratégies de comportement alimentaire basées sur la pleine conscience. Un groupe témoin rétrospectif, composé de 33 participants sélectionnés de manière aléatoire à qui les techniques de pleine conscience n’avaient pas été enseignées, a également été inclus.

L’étude a révélé que les participants ayant reçu un enseignement sur la pleine conscience ont affiché une perte de poids significativement supérieure de 2,85 kg, par rapport aux participants témoins n’ayant reçu aucun enseignement en la matière (P = 0,036). Les participants ont également présenté une amélioration statistiquement significative de 14,3 points (amélioration de 4 %) concernant le style d’alimentation global autodéclaré (P = 0,009) entre les évaluations réalisées à l’inclusion et à l’issue de la participation aux séances de groupe. 

Les retours d’informations qualitatifs ont montré que les participants se sentaient davantage en mesure de planifier leurs repas après les séances et qu’ils avaient plus confiance en leur capacité à autogérer leur perte de poids. 

Les auteurs ont noté un taux relativement élevé d’abandon des séances en groupe et qu’il convient d’étudier des moyens alternatifs d’administrer des programmes de pleine conscience aux patients atteints d’obésité.