L’entérovirus D68 est-il responsable des flambées d’une mystérieuse maladie similaire à la poliomyélite ?


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nouvelles données probantes publiées dans la revue Eurosurveillance suggèrent que l’entérovirus D68 (EV-D68) est responsable des flambées d’une mystérieuse maladie similaire à la poliomyélite en Europe, aux États-Unis, au Canada et en Asie.

Des flambées de grande ampleur dues à EV-D68 se sont produites dans plusieurs pays en 2014. La première flambée a été détectée aux États-Unis et a été suivie d’autres flambées au Canada, en Europe et en Asie. Au même moment, une augmentation des grappes de myélite flasque aiguë (MFA) a été enregistrée dans les mêmes zones géographiques. Le nombre de cas le plus élevé a été constaté aux États-Unis. Des nombres de cas plus faibles ont été rapportés en Espagne, au Danemark, en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Suède. Les experts s’étaient montrés perplexes quant à la cause de ce phénomène.

À l’aide des critères de Bradfield-Hill, qui ont été utilisés pour établir la causalité entre le tabagisme et le cancer, des chercheurs en Australie ont produit des données probantes solides selon lesquelles l’EV-D68 est la cause de ces grappes de MFA.

Commentant la recherche, son auteur principal, le professeur Raina MacIntyre, a déclaré que le lien entre l’EV-D68 et la MFA nécessite d’être reconnu afin que des stratégies de santé publique puissent porter sur la prévention des infections. « L’incidence des infections à l’EV-D68 est en hausse dans le monde et une souche distincte sur le plan génétique a récemment évolué. Il n’existe aucun traitement ou vaccin pour cette maladie similaire à la poliomyélite causée par l’EV-D68, c’est pourquoi il est important d’agir rapidement pour arrêter les flambées. »