L’EMA approuve de nouveaux traitements hématologiques


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Agence européenne des médicaments (European Medicines Agency, EMA) a approuvé Lusutrombopag Shionogi (lusutrombopag) dans le cadre du traitement de la thrombocytopénie sévère chez les adultes atteints d’une maladie de foie chronique faisant l’objet d’interventions invasives.

Le lusutrombopag agit sur le domaine transmembranaire des récepteurs de la thrombopoïétine (TPO) pour induire la prolifération et la différenciation des cellules progénitrices de mégacaryocytes conduisant à la thrombocytopoïèse. Il a été démontré que le lusutrombopag permet de réduire la nécessité de transfusions avant une intervention invasive ainsi que d’un traitement de sauvetage pour cause de saignement dans les sept jours suivant l’intervention.

L’EMA a également adopté un avis favorable concernant l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché complète à Besremi (ropéginterféron alfa-2b), dans le cadre du traitement de la polyglobulie primitive sans splénomégalie symptomatique.

Besremi a reçu la désignation de médicament orphelin le 9 décembre 2011. Le ropéginterféron alfa-2b inhibe la prolifération des cellules progénitrices de fibroblastes hématopoïétiques et médullaires et antagonise l’action de facteurs de croissance et d’autres cytokines impliqués dans le développement de la myélofibrose. Il a été démontré que le ropéginterféron alfa-2b permet d’obtenir des réponses hématologiques complètes chez les patients atteints d’une polyglobulie primitive.

Les recommandations détaillées pour l’utilisation de ces produits seront décrites dans le Résumé des caractéristiques du produit (RCP), qui sera publié une fois que l’autorisation de mise sur le marché aura été accordée par la Commission européenne.