L’ECDC publie une évaluation du risque associé à une épidémie de listériose dans plusieurs pays


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une épidémie d’infections par Listeria monocytogenes de séquence de type (ST) 8 concernant plusieurs pays a été identifiée grâce à une analyse par séquençage du génome entier (SGE) dans trois pays européens. Au total, 12 cas ont été identifiés et 4 patients sont décédés à la suite ou en étant porteurs de la maladie.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) a prévenu que l’importance de cette épidémie a probablement été sous-estimée, étant donné qu’elle a été identifiée par séquençage et que seuls quelques pays utilisent cette technique avancée comme examen de routine pour caractériser les isolats de L. monocytogenes.

Depuis 2015, six cas ont été rapportés au Danemark, cinq en Allemagne et un en France. Le cas le plus récent a été rapporté en mai 2018 en Allemagne, ce qui tend à suggérer que la source de la contamination pourrait être toujours active. 

D’après l’ECDC, des produits à base de saumon contaminés pourraient être la source de l’épidémie et il est possible qu’ils aient également été distribués dans d’autres pays européens que ceux cités. Tant que la source de la contamination n’est pas identifiée et contrôlée, l’agence estime que de nouvelles infections invasives à L. monocytogenes peuvent survenir.

Le nombre de cas de listériose dans l’Union européenne (UE) et l’Espace économique européen (EEE) est en augmentation depuis 2008. En 2016, 2 536 cas ont été rapportés, dont 247 décès.