L’ECDC présente les risques de santé publique liés aux maladies transmissibles pendant le hajj


  • Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) a publié de nouveaux conseils concernant le hajj, le pèlerinage islamique annuel à La Mecque, en Arabie Saoudite.

Le risque que les citoyens de l’Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE) soient infectés par des maladies transmissibles au cours du hajj 2019 (du 9 au 14 août) est considéré comme faible, en raison des exigences de vaccination pour se rendre à Makkah (La Mecque) et des plans de préparation aux risques de santé mis en œuvre par l’Arabie Saoudite. 

Selon les autorités saoudiennes, les pèlerins sont tenus de fournir une preuve de vaccination par le vaccin antiméningococcique conjugué ACW135Y, administré au moins 10 jours avant l’arrivée en Arabie Saoudite, afin d’obtenir un visa d’entrée. Les voyageurs doivent également être à jour concernant les immunisations administrées systématiquement dans leur pays de résidence de l’UE.

Comme pour les autres rassemblements de masse, le risque de flambées de maladies transmissibles est le plus important pour les maladies d’origine alimentaire, les maladies d’origine hydrique et les maladies respiratoires, mentionne l’ECDC.

Des flambées de coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Middle East respiratory syndrome coronavirus, MERS-CoV) continuent d’être signalées en Arabie saoudite ; il existe par conséquent un risque d’importation de cas en Europe après le hajj. Les personnes rentrant du hajj doivent être informées de la nécessité de consulter immédiatement un médecin si elles ont de la fièvre, de la toux ou des difficultés à respirer dans les 14 jours qui suivent leur retour.