L’ECDC émet des conseils de santé pour les personnes participant aux festivals de la Fierté


  • Pavankumar Kamat
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) a émis de nouveaux conseils pour rester en bonne santé pendant la saison de la Fierté.

Plusieurs pays de l’Union européenne/Espace économique européen ont été témoins d’une vaste flambée d’infections au virus de l’hépatite A entre 2016 et 2018, principalement chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH). Une augmentation des cas d’infections au virus de l’hépatite A a récemment été observée aux Pays-Bas, en particulier parmi les HSH. En raison de cette situation, laquelle coïncide avec la saison de la Fierté, l’ECDC a renouvelé ses recommandations antérieures pour prévenir la propagation des infections sexuellement transmises (IST). 

L’ECDC a déclaré que les personnes participant à des événements de la Fierté devaient être à jour vis-à-vis de leurs vaccinations de routine (notamment l’hépatite A) et de leurs injections de rappel, conformément aux programmes nationaux. Les personnes doivent recevoir des conseils concernant la prévention des IST et des informations sur la prophylaxie préalable à l’exposition au VIH avant de participer à des événements de la Fierté. L’ECDC recommande que les personnes fassent l’objet d’un dépistage des IST à leur retour de participation. 

Les HSH ayant reçu un diagnostic d’infection au virus de l’hépatite A doivent être orientés vers des services de santé sexuelle pour des dépistages des IST/du VIH complémentaires. En outre, les partenaires connus des personnes diagnostiquées doivent être informés et se voir proposer un dépistage et un traitement.

Il est estimé que les HSH courent un risque accru d’hépatite A dans les milieux à endémicité faible et très faible, et la plupart des pays de l’UE recommandent la vaccination pour cette population.