L’atézolizumab améliore la survie dans les sous-groupes du CPNPC

  • Reck M & al.
  • Lancet Respir Med
  • 25 mars 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • L’ajout d’atézolizumab au protocole standard par bévacizumab plus carboplatine et paclitaxel (ABCP) a permis d’améliorer la SG et la SSP chez des patients atteints de CPNPC n’ayant jamais reçu de chimiothérapie et présentant des mutations sensibilisantes du récepteur du facteur de croissance épidermique (Epidermal Growth Factor Receptor, EGFR) ou des métastases hépatiques au début de l’étude.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ce traitement pourrait être une option pour ces sous-groupes de patients, en particulier ceux qui présentent des mutations sensibilisantes de l’EGFR et dont la maladie a progressé sous traitement par inhibiteur de la tyrosine kinase.

Protocole de l’étude

  • Essai international de phase III IMpower150, randomisé et en ouvert.
  • 1 202 patients atteints de CPNPC métastatique n’ayant jamais reçu de chimiothérapie ont reçu un traitement par ABCP (n = 400), ACP (n = 402) ou BCP (n = 400).
  • Financement : F. Hoffmann-La Roche, Genentech.

Principaux résultats

  • Le protocole ABCP a produit une meilleure SG que le protocole BCP chez les patients suivants :
    • Patients présentant des mutations sensibilisantes de l’EGFR (RR = 0,31 ; IC à 95 % : 0,11-0,83) ;
    • Patients présentant des métastases hépatiques au début de l’étude (RR = 0,52 ; IC à 95 % : 0,33-0,82).
  • Le protocole ABCP a produit une meilleure SSP que le protocole BCP chez les patients suivants :
    • Patients présentant des mutations sensibilisantes de l’EGFR (RR = 0,41 ; IC à 95 % : 0,23-0,75) ;
    • Patients présentant des métastases hépatiques au début de l’étude (RR = 0,41 ; IC à 95 % : 0,26-0,62).
  • Aucune amélioration de la SG avec le protocole ACP par rapport au protocole BCP.
  • Les événements indésirables de grade 3-5 étaient légèrement plus nombreux dans le groupe ABCP que dans les autres groupes.

Limites 

  • Taille réduite des échantillons des sous-groupes.