L’association lenvatinib et pembrolizumab est bénéfique pour le cancer de l’endomètre

  • Makker V & et al.
  • Lancet Oncol
  • 25 mars 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Les résultats intermédiaires d’une étude de phase II indiquent que l’association lenvatinib et pembrolizumab est sûre et présente une activité antitumorale chez des patientes atteintes d’un cancer de l’endomètre avancé ou récidivant, qui n’ont pas été sélectionnées sur la base de biomarqueurs.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and Drug Administration, FDA) a octroyé le statut de traitement novateur à l’association lenvatinib et pembrolizumab, et un essai de phase III est en cours.

Protocole de l’étude

  • Résultats intermédiaires d’une étude de phase II.
  • 53 patientes atteintes d’un cancer de l’endomètre métastatique, n’ayant pas fait l’objet d’une sélection sur la base de biomarqueurs, ont reçu l’association lenvatinib et pembrolizumab toutes les 3 semaines.
  • Financement : Eisai ; Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, États-Unis.

Principaux résultats 

  • Le durée de suivi médiane de l’étude était de 13,3 mois.
  • À 24 semaines, le taux de réponse objective était de 39,6 %.
  • La durée de suivi médiane pour la SSP était de 7,7 mois ; la SSP médiane était de 7,4 mois (IC à 95 % : 5,0-non estimable).
  • Les événements indésirables les plus fréquents liés au traitement, tous grades confondus, étaient l’hypertension (58 %), la fatigue (55 %), la diarrhée (51 %) et l’hypothyroïdie (47 %).
  • Les événements indésirables de grade 3 liés au traitement les plus fréquents étaient l’hypertension (34 %) et la diarrhée (8 %).
  • Aucun événement indésirable de grade 4 lié au traitement n’a été signalé.
  • 30 % des patients ont présenté des événements indésirables graves liés au traitement et 1 décès lié au traitement a été signalé.
  • Le taux d’interruptions du traitement liées aux toxicités était de 9 %.

Limites

  • Étude à groupe unique menée en ouvert.