L’association de l’APB et d’une réadaptation cardiaque améliore les symptômes dans le cadre de l’HPTC

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

À retenir

  • L’association de l’angioplastie pulmonaire par ballonnet (APB) suivie d’une réadaptation cardiaque (RC) immédiate représente une nouvelle stratégie de traitement pour l’hypertension artérielle pulmonaire thromboembolique chronique (HPTC) inopérable et se caractérise par un profil de sécurité satisfaisant.

Conception de l’étude

  • Étude monocentrique, prospective et contrôlée.
  • Patients (n = 41) atteints d’une HPTC inopérable ayant fait l’objet d’une APB finale avec amélioration de la pression artérielle pulmonaire moyenne au repos de 24,7 ± 5,5 mm Hg et ayant toujours une intolérance à l’effort.
  • Participants répartis en deux groupes après une APB finale (6,8 ± 2,3 jours) : groupe RC (n = 17 ; âge médian : 70 ± 7 ans) et groupe sans RC (n = 24 ; âge médian : 66 ± 10 ans).
  • Le groupe RC a participé à une RC de 12 semaines comprenant une formation à l’hôpital pendant une semaine suivie d’un programme ambulatoire de 11 semaines.
  • Les résultats au test d’effort cardio-pulmonaire, l’hémodynamique et la qualité de vie (QdV) ont été évalués avant et après la RC.

Principaux résultats

  • Aucune différence significative entre les caractéristiques à l’entrée dans l’étude parmi les groupes.
  • À la semaine 12, la consommation d’oxygène de pointe (VO2), la VO2 de pointe prédite en pourcentage (70,7 % ± 9,4 % à 78,2 % ± 12,8 % : P < 0,01), la charge de travail de pointe, le pouls d’oxygène et la QdV liée à la santé mentale se sont considérablement améliorés dans le groupe RC par rapport au groupe sans RC.
  • La force des quadriceps et les symptômes d’insuffisance cardiaque (IF) se sont considérablement améliorés dans le groupe RC.
  • Durant la RC, aucun événement indésirable ni aucune détérioration de l’IF du côté droit ou de l’hémodynamique n’ont été constatés.

Limites

  • Étude monocentrique non randomisée.
  • L’augmentation de la distance parcourue en marchant pendant 6 minutes dans le groupe RC ne s’est pas révélée significative sur le plan statistique.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’intolérance à l’effort, une caractéristique clé de l’HPTC, subsiste même à la suite de plusieurs APB.
  • L’association de plusieurs APB suivies d’une RC permet de faire revenir l’intolérance à l’effort à un niveau proche de la normale et d’améliorer les symptômes d’IF ainsi que la QdV liée à la santé mentale.