L’aspirine pour lutter contre la pré-éclampsie précoce…

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Une méta-analyse a montré que l’administration d’aspirine à raison de 50 à 150 mg/j permettait de réduire l’incidence des pré-éclampsies de l’ordre de 10%. En revanche, l'évaluation de l’impact de l’âge gestationnel sur l’efficacité de l’aspirine dans cette indication me...