L’apathie est impliquée en tant que prodrome de la démence

  • Neurology
  • 14 oct. 2020

  • Par Susan London
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les adultes plus âgés non institutionnalisés atteints d’une apathie sévère à l’inclusion avaient un risque presque doublé de démence probable sur une période de neuf ans.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les options efficaces pour prévenir et traiter la démence sont insuffisantes.

Principaux résultats

  • Apathie à l’inclusion (échelle d’évaluation de l’apathie [Apathy Evaluation Scale]) :
    • faible chez 38 % des adultes ;
    • modérée chez 37 % des adultes ;
    • sévère chez 25 % des adultes.
  • Incidence globale de démence probable : 18,9 %.
  • Comparaison de la démence probable entre les adultes présentant une apathie sévère et ceux présentant une apathie faible :
    • Incidence : 25 %, contre 14 %.
    • Rapport de risque (RR) non corrigé : 1,9 (IC à 95 % : 1,5–2,5).
    • RR corrigé (RRc) : 1,8 (IC à 95 % : 1,3–2,3).
  • Après une correction, aucune association significative n’a été identifiée pour les adultes atteints d’une apathie modérée.
  • Comparaison entre le groupe présentant une apathie sévère et le groupe présentant une apathie faible :
    • moins bonne cognition à l’inclusion au test de substitution chiffres-symboles (Digit Symbol Substitution Test ; différence : 1,6 point ; P = 0,029) ;
    • moins bonne cognition à l’inclusion au mini-examen de l’état mental modifié (Mini-Mental State Examination ; différence : 0,9 point ; P = 0,019).
    • Le taux de variation de ces mesures était similaire au fil du temps.

Méthodologie

  • Une étude de cohorte prospective et observationnelle a été menée en 2018 aux États-Unis, auprès d’adultes plus âgés non institutionnalisés d’origine ethnique blanche et noire (âge moyen : 74 ans ; Étude sur la santé, le vieillissement et la composition corporelle).
  • Critère d’évaluation principal : la démence probable (l’utilisation de médicaments contre la démence, les dossiers hospitaliers ou le déclin cognitif cliniquement pertinent de la cognition globale) à neuf ans de suivi.
  • Financement : Institut national américain du vieillissement (National Institute on Aging).

Limites

  • Un algorithme a été utilisé pour identifier les patients atteints d’une démence.
  • L’apathie était autodéclarée.
  • Les informations disponibles sur la dépression étaient limitées.