L’AOS est remarquablement fréquente chez les jeunes adultes atteints d’une hypertension

  • Jinchai J & al.
  • Intern Emerg Med
  • 22 janv. 2020

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La prévalence de l’apnée obstructive du sommeil (AOS) est de 89 % chez les jeunes adultes (âgés de moins de 35 ans) atteints d’une hypertension, après l’exclusion des autres causes possibles d’une pression artérielle (PA) élevée.
  • L’avancée dans l’âge et l’obésité sont des facteurs prédictifs de l’AOS.

Pourquoi est-ce important ?

  • Une polysomnographie pourrait être justifiée pour les jeunes adultes atteints d’une hypertension, après l’exclusion de toutes les autres causes.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une étude de cohorte rétrospective de 593 jeunes adultes consécutifs atteints d’une hypertension.
  • L’AOS a été définie comme un index apnée/hypopnée (IAH) d’au moins cinq événements/heure déterminés par polysomnographie.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • 80,10 % des 593 patients ont été exclus, car leur hypertension était due à une cause rénale (90,32 %), endocrinienne (8,42 %) ou cardiovasculaire (1,26 %).
  • Parmi les 118 patients restants, 88,98 % ont reçu un diagnostic d’AOS.
  • Aucune différence n’a été constatée concernant l’âge médian entre les patients atteints d’une AOS et ceux sans AOS (29 ans, contre 23 ans ; P = 0,065).
  • Les deux facteurs prédictifs indépendants (rapport de cotes corrigé (RCc) ; IC à 95 %) de l’AOS étaient :
    • l’avancée de l’âge : 1,280 (1,049–1,562) ;
    • l’obésité : 1,258 (1,083–1,462).

Limites

  • Protocole observationnel.
  • Étude monocentrique.